Sustainable Supply Chain et Achats Durables : Comment mesurer la performance environnementale d'une organisation ou d'un produit

Publié le par Sahar@Green

L'empreinte environnementale des organisations (EEO), comme celle des produits (EEP), propose une approche fondée sur le cycle de vie pour quantifier la performance environnementale. Alors que la méthode de l'EEP est propre à certains produits ou services, la méthode de l'EEO s'applique aux activités organisationnelles dans leur ensemble, c'est-à-dire à toutes les activités qui sont associées aux biens et/ou services fournis par une organisation, considérés sous l'angle de la chaîne logistique (depuis l'extraction des matières premières jusqu'aux solutions de gestion finale des déchets en passant par l'utilisation). L'empreinte environnementale de produit et l'empreinte environnementale d'organisation peuvent donc être considérées comme des activités complémentaires, répondant chacune à des applications spécifiques.

Le calcul de l'EEO ne nécessite pas de multiples analyses de produits, mais repose sur des données agrégées représentant les flux de ressources et de déchets qui traversent une frontière organisationnelle donnée. Une fois l'EEO calculée, elle peut toutefois être décomposée au niveau du produit à l'aide de clés d'affectation appropriées. En théorie, la somme des EEP des produits fournis par une organisation sur une certaine période de déclaration (un an, par exemple) devrait être proche de son EEO pour la même période (12). En outre, l'EEO peut faciliter le repérage des parties du portefeuille de produits de l'organisation dans lesquelles les impacts environnementaux sont les plus importants et où des analyses individuelles au niveau du produit peuvent s'avérer nécessaires.
L'empreinte environnementale d’organisation (EEO) est une mesure multicritères de la performance environnementale d’une organisation fournissant des biens/services, considérée sous l’angle du cycle de vie. Les études EEO sont principa­lement destinées à réduire les impacts sur l’environnement associés aux activités des organisations, compte tenu des activités faisant partie de la chaîne logistique (depuis l'extraction des matières premières jusqu'à la gestion finale des déchets en passant par la production et l'utilisation). Les organisations concernées comprennent des entreprises, des administrations, des organismes sans but lucratif et d’autres entités. Les EEO sont complémentaires d'autres instruments qui ciblent des sites et des seuils spécifiques.

Le présent document fournit des orientations sur la façon de calculer une EEO, ainsi que sur l'élaboration d'exigences méthodologiques qui sont spécifiques d'un secteur et qui sont destinées à être utilisées pour l'établissement des règles de définition des secteurs de l'empreinte environnementale d’organisation (EEOSR).

Pour accéder gratuitement au document => link

N. HADROUG

Publié dans Green Economy

Commenter cet article