Le programme solaire Europe-Afrique commence à prendre forme

Publié le par Sahar@Green

Le programme solaire Europe-Afrique commence à prendre forme

  

      BRUXELLES,  24 nov 2011 (AFP) - Le plan solaire méditerranéen, un projet pharaonique qui ambitionne de transporter de l'énergie solaire et éolienne produite au Maghreb et au Moyen-Orient vers l'Europe, a pris un peu plus forme jeudi avec la signature d'un accord industriel clé à Bruxelles.

   Un accord de coopération a été conclu entre le consortium privé européen qui veut se charger de la production d'électricité renouvelable - solaire surtout - au sud de la Méditerranée (Desertec Industry initiative - DII), et un autre responsable de réaliser les interconnexions sous-marines entre les continents européen et africain (Medgrid).

   "Il y a à présent une perspective concrète de voir de l'énergie solaire et éolienne produite pour le bénéfice commun des citoyens de l'Europe, de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient et pour le bénéfice des deux marchés", a commenté le commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger.

   DII a été créé en 2009 et compte de nombreux groupes allemands parmi ses actionnaires comme Siemens, E.ON ou la Deutsche Bank. Il veut produire de l'électricité solaire et éolienne dans les déserts d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient afin de répondre à la demande locale et européenne. Pour l'heure, un projet concret de parc solaire existe au Maroc et un autre est envisagé en Egypte.

   L'Allemagne en particulier est très intéressée par le projet dans la mesure où le gouvernement a renoncé à l'énergie nucléaire à terme et entend du coup nettement développer ses fournitures en énergie renouvelable pour compenser.

   Medgrid comprend lui des gestionnaires de réseaux de transport d'électricité de plusieurs pays du sud de l'Europe (notamment le français RTE) ainsi que des groupes français comme EDF, Areva et Alstom.

   L'objectif global du projet de plusieurs milliards d'euros est de répondre à 15% de la demande européenne en électricité à l'horizon 2050. L'Union européenne le subventionne, car il doit notamment l'aider à remplir ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre et à diversifier ses approvisionnements.

   Le réseau d'interconnexions doit commencer à fonctionner à partir de 2020.

   "La France est le premier pays européen à s'engager à acheter de l'électricité verte au Maghreb" avec un accord en vue avec le Maroc, a déclaré à Bruxelles le ministre français de l'Energie, Eric Besson.

   Il a rappelé que le concept entrait dans le cadre du "Plan solaire méditerranéen", un des projets phares de l'Union pour la Méditerranée initiée par Paris.

   D'une part, le projet énergétique "vise à assurer la sécurité énergétique du Sud de la Méditerranée dont les besoins vont en croissant, de 6% par jusqu'en 2025", a-t-il assuré. Mais une partie pourra être aussi consacrée à l'exportation vers l'Europe, a-t-il souligné.


  

AFP

4 BQ89 FRS 2439  241111-15h31

UE-Afrique-Maghreb-énergie-climat-solaire,LEAD

Publié dans Solar Power

Commenter cet article