Investissements et investisseurs

Publié le par Dr Hadroug Nasser

400 milliards d'euros seraient nécessaires, dont 45 milliards pour construire 20 lignes CCHT de 5 GW chacune.

L’ambition de la Fondation Desertec est soutenue par une entreprise algérienne CEVITAL, une vingtaine d’entreprises allemandes, dont, Deutsche Bank, RWE, Siemens... et d'autres entreprises européennes. A l’initiative de l'assureur bavarois Munich Re, elles se sont réunit le 13 juillet à Munich avec d’autres sociétés européennes et du bassin méditerranéen, ainsi qu'un observateur de la Ligue arabe (qui s'est exprimé 1 minute et 30 secondes durant la réunion) pour former un consortium pour construire la centrale titanesque en Afrique.

Commenter cet article