Desertec and Medgrid : news from Algeria

Publié le par Sahar@Green

link

Desertec, Medgrid…

Le P-dg de Sonelgaz explique
11 Octobre 2011

 

Quelque 1.500 milliards DA (plus de 20 milliards de dollars) seront destinés au développement de la production d’électricité d’origine renouvelable durant les dix prochaines années, a annoncé hier le P-dg du groupe Sonelgaz, Noureddine Bouterfa. 
Selon le patron du groupe qui a tenu, hier, une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan du groupe pour l’année 2010, il est prévu pour la période 2016/2021 l’introduction d’un parc d’énergies renouvelables de 3.400 MW dont la réalisation sera confiée aux filiales de production du groupe ou à une société dédiée à cette activité. M. Bouterfa a affirmé, dans ce contexte, que l’Algérie reste à l’écoute des projets internationaux développés dans ce sens, annonçant la signature avec les promoteurs du projet Desertec d’une convention qui "définit le processus de travail". "Nous comptons faire de même avec les promoteurs du projet Medgrid", a-t-il avancé.
Desertec et Medgrid sont 2 projets initiés par plusieurs entreprises européennes et destinés à approvisionner l’Europe en énergies renouvelables produites dans les pays de l’Afrique du Nord et du Sud de la Méditerranée. Pour le P-dg de Sonelgaz la problématique des énergies renouvelables réside dans la mise en œuvre pratique d’une stratégie industrielle capable d’accompagner le programme national des énergies renouvelables. "C’est une affaire d’acquisition de stratégie industrielle. Il faut que l’équipement nécessaire soit fabriqué en Algérie", a-t-il soutenu. Des appels à manifestation d’intérêt et des appels d’offres sont lancés dans le domaine du partenariat, de la construction d’usines, de la fabrication de pièces de rechange, de la réalisation de centrales ou d’acquisition d’équipements, a-t-il poursuivi

Par : R. N.

Publié dans Solar Power

Commenter cet article